Epreuves

Mais que se passe-t-il ?

Mes amies, mes chères amies.. et moi, il  semble que nous soyons toutes éprouvées en même temps.

Entre les décès, les maladies, et les accidents… j’en ai même une qui est passé à travers une porte vitrée.

C’est dire si on fait fort.

Mais est-ce que c’est parce que moi aussi je subis mon lot, que je prends conscience du sort des autres ?

Ou alors une sorte d’épidémie de tests de la vie ?

Un virus d’épreuves différentes qui se répands parmi les femmes de ma connaissance?

Infection, chutes, cancer… il y en a pour tout les gouts .

Et décès.

Quand elles ne sont pas touchées directement, alors, c’est le conjoint qui prends les coups.

Comme pour dire que le bonheur ne dure pas.

Comme pour avertir que nous devons apprécier nos vies,

parce qu’à tout moment, l’existence qui a beaucoup d’imagination,

peut tout bouleverser.

Mais, malgré ça, aujourd’hui, j’ai assisté à une petite scène.

De celle qui vous donne espoir en l’être humain.

Je vous raconte.

Nous sommes chez Aldi.

Attendant notre tour à la caisse.

Il y a du monde.

J’entends des morceaux de conversation.

Un jeune homme parle avec une fille.

Il lui répète en boucle qu’il avait envie de mourir ce matin.

Parce que c’est trop dur de courir chaque jour après l’argent,

dans une vie qui ne change pas.

La fille ne sait pas quoi dire.

Et soudain,, l’homme qui les précède dans la caisse

sort un billet de 20 francs.

Il les donne au jeune homme , qu’il ne connait pas.

20 frs suisses, quand on a rien, c’est déjà quelque chose!

Mais ce sont ses paroles plus que son geste qui me resteront.

Voilà ce qu’il a dit :

-Tu sais, il y a quelques années, j’étais comme toi.

Je n’avais rien et je voulais mourir.

Aujourd’hui j’ai un bon boulot, je suis chef de chantier.

Je me suis marié, j’ai deux enfants.

Et maintenant je suis bien.

 

Pendant un instant, j’ai eu la sensation de voir ces vies se croiser.

De les sentir, prendre la place entre les gens dans la file.

Et puis l’homme est parti.

Que pouvait-on dire de plus après ça ?

 

Il ne faut pas croire ceux qui disent que personne ne va t’aider, dans cette vie, et que nous naissons et mourrons seul.

Nous ne sommes jamais seuls .

Même si on le veut.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire