Elle est plein de fois…

…et à force, elle se rends compte.

Le physique et l’esprit sont liés.

Mais on peut très bien être pas du tout en forme physiquement et avoir le moral quand même.

Je me vide de mon sang, mais pas comme une femme normale.

Je fais partie de celles pour qui c’est l’enfer… mais comme nous sommes, nous les femmes, tellement fortes au fond,

eh bien ,je fais avec.

J’aimerais bien voir la tête du type à qui ça arriverait.

Chaque fois ,je me demande, ce que nous avons fait pour devoir supporter un truc pareil.

Et moi plus qu’une autre, puisque ça va durer plus longtemps.

et plus intensivement.

Et tout mon corps s’affaiblit.

Mes dents me font mal.

Va falloir que je me décide.

Curieusement, depuis que ma copine infirmière m’a apporté de quoi me soulager, je ne sens plus rien.

Ca me rassure d’avoir de quoi empêcher la douleur, mais je

déteste les médicaments.

Donc, j’en prends pas, tant que ce n’est pas nécessaire.

Et là, ça c’est arrêté.

J’espère que ça ne reprendra pas pendant la nuit.

Que je ne devrai pas y aller en urgence…

En attendant, j’ai du travail, et je le fais.

chaque jour, j’avance.

J’avance beaucoup!

J’ai tellement d’idées et de projets…

J’aimerais dire quelque chose, encore.

Quelque chose d’important.

On vit parfois, pendant longtemps, des situations difficiles.

Elles semblent tellement …

comment dire….

Je veux parler de ces situations qu’on subit chaque jour,

qu’on doit supporter parce qu’on ne sait pas comment

les changer.

C’est ce que je vivais.

En fait , quand j’y pense, ça m’est arrivé souvent.

Et puis ça change.

Même des choses, des gens que l’on croit inchangeables.

Parce que même si , on reste toujours les mêmes dans le fonds, l’être humain est complexe.

Et sa part de bonté. peut fluctuer

Mais cette part ne demande qu’a être mise en lumière.

Je crois même que parfois, de très mauvaises choses

peuvent se produire, et donner du positif, quand même.

Un mal pour un bien…

Il y a des exceptions, et ça aussi c’est important de le dire. Des gens mauvais, qu’il faut fuir.

Mais vraiment, ils sont rares.

J’espère de tout mon coeur, que plus jamais je ne tomberai sur un monstre de cette espèce.

Je ne serai plus jamais la même.

 

C’est le moment de reprendre mes rêves.

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire