Du chaos nait la créativité

C’est dans le bordel absolu que je crée le mieux.

Ca me donne une bonne excuse pour ne pas faire mon ménage.

Jusqu’à ce que ça ne soit plus possible.

Quand les petites cuillères sont introuvables, recouvertes par tout ce que j’ai de vaisselle utilisable.

Quand mon clavier est cerné par les perles..

Il se rends.

Et là, je réinitialise le tout, à fonds.

Parquet compris.

C’est là que je retrouve tout mes briquets, ce qui me comble de joie.

Je me contente de peu.

J’adore faire tout en même temps, les cartes , les bijoux, écrire.

Parce que tout est lié.

Les idées s’imposent, avec une logique qui m’est propre, pendant que je réponds aaux commentaires de mes copines sur Facebook.

Quand je me mets aux perles, il y a des séries télés qui *ident* mieux que d’autres.

J’en loupe une partie, mais ce n’est pas grave.

En ce moment, je me régale.

Entre Pagan Peak sur la TSR, Inside Man sur Netflix, Yellowstone aussi la TSr.. et mon péché mignon : la France a un incroyable talent.

 

Ce soir, je fais le collier pour ma copine qu veut faire plaisir à sa nièce.

Il restera simple, parce qu’avec les perles, le simple est l’ami du bien.

L’originalité réside dans la forme, la matière, le choix des couleurs.

Le concept du bijoux.

Pour elle j’ai choisi une lanière en cuir de chèvre fin, que je soulignerai par un alignement de perles carrées.

Bref.

L’idée du jour, elle vient de Katia.

Pour le marché de Noël, je vais vendre des cartes.

Mais quelle carte ? des cartes de Bienne ?

J’en prendrai, mais le mieux serait des cartes de Genolier.

Comme je peux difficilement y aller avant, Katia m’a envoyé des photos, que je retouche à ma sauce.

Katia est une excellente photographe.

Elle sait cadrer originalement.

Je suis ravie de cette collaboration inédite et du résultat, j’espère que ça plaira.

Bon c’est pas tout ça, j’ai du boulot.

Mais comme j’aoi perdu mon fil, je vais être obligée de ranger un pez.

Mes chats sont heureux.

Les deux gros tas de bois amenés par mes superscopains, avec les caddys de la Coop ( toute  une expédition) leur servent de perchoirs.

A mes chats, pas à mes copains, bien sûr.

Quoi que.

Un bon truc pour être motivé dans le ménage : recevoir des invités.

Ou alors, mettre du foot, en arrière plan.

Comme il n’y a rien qui me démotive plus que quelqu’un, ou quelqu’une /Ca sent le vécu) affalé.e sur le canapé pendant que je passe l’aspi, alors…

j’ai constaté que l’inverse fonctionne.

Bon, y’a pas trop la place pour une équipe de foot dans mon salon, mais dans ma télé, oui, par contre.

Simplement d’entendre le commentateur  , je me concentre sur mon cheni, donc, je vois pas les 24 sportifs de haut niveau qui suent sur le terrain, mais je sais qu’ils y sont.

Et ça marche.

Je transforme cette énergie sportive en énergie ménagère.

Voilà.

Au boulot.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire