Discours du premier août 2021Dans un monde parallèle

Suisses, suissesses et entre deux,
Cette année la nature s’occupe de faire la loi.
Bien sûr, il y aura toujours quelques voyous pour faire péter des pétards,
mais vu le temps, il y aura des chances pour qu’ils soient mouillés.
( à ce moment on entends, au loin, un gros boum).
Bon, pas tous.
Mais franchement, j’espère que tout ces gens là, qui pensent.. ou plutôt qui ne pensent pas,
seront des canards dans une autre vie.
Enfin, non, j’aime trop les canards.
Quel rapport ?
Les animaux n’aiment pas du tout les pétards.
Imaginez, à nos oreilles c’est déjà violent, mais pour eux c’est traumatisant.
Ils ne savent pas que c’est le premier août.
Notre fête nationale.
Une fête nationale, la Nation, ça ne devrait pas être que quelques humains.
Ceux qui ont les moyens de claquer du fric pour faire du bruit.
Alors d’accord, c’est joli les feux d’artifices, mais nous sommes en 2021,
on a des drônes, par exemple.
Un balais de drône lumineux.. des jets d’eaux peu-être… des lumières, je ne sais pas,
mais plus de bing ni de bang!
( pendant qu’elle parle ça continue )
Au loin une ambulance passe.
Parce que c’est dangereux ces truc.
Une année, je vous jure que c’est vrai, j’ai vu un type, dans le parking en bas de chez moi,
faire partir des fusées en les tenant dans sa main.. avec ses enfants à côté.
Certaine passaient sur ma terrasse, terrorisant mes chats et menaçant de foutre le feu à toute la barraque.
Et comme les maisons sont collées… y’aurait pas fallu que ça s’étende.
Mais ça n’est pas arrivé.
De tout côtés des gros boums.
Juste des gros boums.
Je me dis bon, va faire quelques photos… et qu’est-e que je vois ?
Un pauvre cygne, traumatisé, qui fuit sur la rivière.
Ils ne vont jamais aussi vite, les cygnes, en ce moment, et ils savent que la rivière est dangereuse, à cause des inondations.
Ce n’est pas pour rien qu’ils se réfugient sur les rives.
Mais même là, ils ne se sentent plus en sécurité.
CA M’ENERVE !!!!!!!!!!
I faut bien que les jeunes s’amusent ?
Ouais ouais, ça veut sauver la planête.. mais pas tout le temps…
On n’est plus à une contradiction près.
Les baleines et les ours polaires.. mais les cygnes..
Ils ne risquent rien ?
Vous croyez ?
Vous savez combien de petits arrivent à l’âge adulte sur les 6 oeufs pondus et couvés par leurs parents?
3 .. quand ils ont de la chance.
Le premier s’égare parce que les courant est trop fort.
Numéro 2 et numero 3 se font bouffer par les rats…
Il y a des masses de prédateurs, en plus des bactéries invisibles draînées par la rivière qui en montant et descendant est partie dans des caves, des poubelles…
Les orages ont détruits les nids fragiles des foulques, et maintenant, les humains, ces crétins patentés d’humains,
comme si ça ne suffisait pas, malgré la pluie qui devrait leur faire comprendre que la nature ne veut pas de leurs pêtards… et bei.. ils s’en fichent.
Le plus important ce soir sera de savoir qui pourra ramener une bouteille de vodka.
Et on boira…
On gueulera un coup et on détruira peut-être un ou deux panneaux de signalisation.
On oubliera volontairement ses canettes au bord de la rivière, et on cassera du verre.
Histoire de ne pas ramener la bouteille de vodka…
Ah ! quelle bonne soirée !!!
Et ça pête, ça pête encore.
A chaques foutu pêtard, c’est 10 balles minimum qu’on entends se faire détruire.
Des centaines, des milliers de francs en bing et en bang…
Les mères de familles monoparentales se bouchent les oreilles, et évitent de penser au bon repas qu’elles auraient pu faire avec tout ce fric parti en fumée.
Y’a pas de rapport ?
Mais si, on habite dans le même pays.
Un pays ou le gaspillage fait sa petite loi.
Il y a d’autres endroits dans le monde ou rien de ce qui est exploitable n’est négligé.
Si ils voyaient nos arbres , nos tilleuls magnifiques.. vous saviez qu’on peut faire de la farine avec le tilleul ?
Ben chez nous, on en fait rien…

En tout cas pas dans la coure du château, il y en a une bonne dizaines, des tilleuls, immenses , splendides spécimens , dont la précieuse récolte est ignorée.
Nous sommes donc un pays si riche ?
Et tout ce bois flottant qui pourrait servir de bois de chauffage pour les foyers défavorisés ?
Qu’est-ce qu’on en fait ?
Pourtant, nous avons les infrastructures, des personnes qualifiées…
Et bing et bang… le coeur de mes chats, hagards à chaque détonation , bat la chamade.
Je les rassure comme je peux.
Si j’étais présidente de la Confédération…
Ca commencerais à l’école, la protection de nos animaux et de notre flore.
Les enfants apprendraient à veiller sur leur pays.
Au lieu du service militaire plus tard, autre source inépuisable d’énervement et de gaspillage d’argent.
Ils apprendraient tout sur nos plantes et nos animaux, et comment les protéger.
Ils construiraient des abris pour les foulques, trouveraient des systèmes pour empêcher les rats de s’attaquer aux petits.
Bien sur, les rats ont aussi le droit de vivre et leur utilité,
L’avantage avec eux, c’est qu’ils mangent de tout.
-Mais réfléchi un peu : disons que les berges sont bien protégées et qu’il pousse de quoi nourrir les rats, alors ils deviendraient
superbalèzes.. et gare au petits foulquillons …
Mais les rats aussi ont leurs prédateurs.. demandez à mes chats.
Et bing et bang…
Ce soir , je ne suis ni empathique, ni sympathique, ri rien qui fini en ique.. sauf peut-être un peu colérique…
Si déjà je préférerais de la musique.. mais bon, qui dit concert, ni du bruit ? mais pas forcément.
Tenez, je vais vous raconter une belle histoire, pour terminer.

Il y a quelques années, j’étais invitée à une Goa.
Pour ceux qui ne connaissent pas, en résumé,une Goa est une sorte de fête , payante ou pas, dans la forêt.
Avec de la musique techno relativement mélodieuse.
C’est un peu la transposition des fêtes hippies des années 70, version 2.0
Inspirée par celles que l’on fait dans une région d’Inde colonisée jadis par le Portugal.
Avec des décorations.
Bon, là, il n’y en avait pas trop.
C’était dans la forêt donc, il y avait des gens avec des couvertures, une sono et un d.j.
Mais ça n’a pas duré.
Quelqu’un a appelé la police et comme c’était organisé sans autorisation, le organisateurs ont décidé de ne pas insister.
Je ne me souviens plus exactement, mais tout ce que je sais ,
c’est qu’il n’y avait plus d’éléctricité.
Donc plus de sono.
Et là, un petit miracle.
Une chanteuse.
Un instrument de musique ancien.
Un truc avec des cordes, comme une sorte de table.
La chanteuse chantait dans une langue étrange et mélodieuse.
L’instrument l’accompagnait à merveille.
Elle chantait en hébreu.
-En hébreu ?
Oui, en hébreu.
C’est très beau l’hébreu.
Ca avait un côté à la fois étrange et familier,
Quelque chose qui vous touchait le coeur, qui vous trifouillait les entrailles.
Mais sans déranger.
Quelque chose qui vous élevait l’âme.
La douceur des cordes.
La beauté de la chanteuse et de sa voix.
Nous étions subjugués.
Fascinés.
Heureux d’être là,
et même plus, heureux que la soirée aie évolué de cette façon.
Comme quoi, je ne dis pas qu’il faut ci ou ça.
Ou que c’était mieux avant.. surtout pas.
Au contraire, je pense qu’avec toute la technologie de notre époque,
on devrait faire mieux que trois pêtards et deux feux d’artifices.
A ce moment là, maintenant, un groupe de crétin pousse un lourd panneau de signalisation a travers la route.
Shchbannnng !
J’ai cru d’abord qu’ils avaient massacré une boite aux lettres, au bruit.
Mais non, c’était encore plus con.
Je vais à la fenêtre et je vois ce panneau, je me rends compte de l’accident que ça pourrait occasionner.
La stupidité de l’humain alcoolisé est aussi infinie que l’univers.

Heureusement, pour un con, il y a toujours un type bien, pas loin.

Il ramasse le panneau ce qui m’évite de sortir pour le faire.
La pluis continue,
les bngs et les bangs diminuent.
C’est très bien.
Aujourd’hui c’est dimanche, et il fait froids.
J’ai faim.
J’ai du travaille aussi.
Je vais me faire à manger et m’y mettre.
Aujourd’hui c’est le premier aout, fête nationale.
Pourquoi le premier aout ?
Je vais vérifier sur Wikipédia, parce que je n’en sais rien.
Je crois que c’est le jour ou trois cantons , Uri,Schwytz et Unterwald se sont unis pour former une alliance contre les autrichiens sur la prairie du Grütli ?
Ah ben non, c’est un peu plus compliqué.
En réalité il semblerait que passer des pactes se faisait beaucoup à l’époque
-Tu fais quoi c’aprèm ?
Rien. ( Netflix n’a pas encore été inventé)
-On pourrait passer un pacte ?
Bonne idée, j’ai justement une petite liqueur de Gentiane…
-Ca joue ! préviens Werner, après la traite, on jouera au Yass
-Je prends du papier pour le traité ?
ahahahah, pas besoin. (clin d’oeil).
Voilà, il a fallu attendre que d’autres prennent le truc plus à la suisse ( avec les papirs et les sceaux à la cire) pour que ça devienne officiel.
On à pris le premier aout, parce qu’il semblerait que c’était à ce moment là, début aout, en tout cas.
Si j’ai bien tout compris, mais jamais au grand jamais , le premier aout exactement , les trois gulus issus des cantons dits primitifs n’ont fondé notre pays.
Quand à Guillaume Tell, il n’était pas là non plus.
Et le pacte, c’était contre « les méchants » en général… donc le reste du monde.
Je n’aime pas voir s’écrouler les mythes, mais je verrais bien un Kamelott à la Suisse, avec tout nos héros.
Bon , j’ai du travail, donc j’arrête de blablater.
En espérant vous avoir diverti la moindre.
Je vous souhaite une bonne après -midi.
Un bing léger se fait entendre…
Et si on chantais l’hymne nationale ?
-Yooooooooooooo baaaaaaaaaaaaaa.
Mais non, pas cui-là, ça c’est les fribourgeois.
Et c’est pas Yobaaa, c’est Lyoba.
Dommage, il avait de la gueule le Yobaaa, le Lyoba pardon, chanté par Bernard Romanens à la fête des Vignerons
Tiens je vous mets le lien : https://www.youtube.com/watch?v=e0xAw2oXhJY
Non le nôtre c’est cui-là :
-Sur les monts quand le soleil… annonce un brillant réveil …
tu sais la suite ?
Moi non plus.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire