Croise les doigts

Les épreuves ne sont pas forcéements une mauvaise chose.

Je prends ça , quand je peux, avec philosophie, enfin, comme Amel..

avec MA philosophie.

C’est à dire qu’il y a une bonne raison, si ça se produit.

On peut se plaindre, un peu , on n’est pas des machines, mais surtout ,

aller de l’avant.

Je suis bloquée.. ç’est pas la première fois que ça m’arrive.

Ca fait trps mal.

Ca arrive juste au mauvais moment.

La dernière fois, comme c’est curieux, c’était aussi juste avant le marché de Noêl.

Et là, c’est pareil juste avant le marché des artisans.

Comme une sorte de test, pour voir si je tiens le coup.

Ou si je vais pouvoir assurer…

Ce qui n’est pas pareil mais reviens au même.

Franchement, je suis rarement malade et je n’aime pas vraiment les médicaments.

D’ailleurs, vu ma souffrance, disons-le, quasi insoutenable, j’ai du en prendre.

Bilan, ça m’a bien aidé sur le coup, mais une fois l’effet passé, ça s’est révèle,

réveillé, encore pire.

Au point de me traîner jusqu’à la gare pliée en deux, pour acheter ma Bexin, contre la toux.

Vu qu’un malheur ne vient jamais seul, j’ai aussi une toux à retourner les morts,

qui me secoue le matin et la nuit, aussi.

Ajouté à mes maux de dos, ça fait beaucoup pour une seule femme .

Bon rien de grave ni de mortel, mais le genre de truc dont on se passe.

Surtout,quand on a autant de boulot.

Avoir aussi mal aide à redéfinir ses priorités.

D’ailleurs là , j’ai de nouveau très , très mal, je vais me coucher .

E espérant, très fort, que demain ça aille mieux.

Pour vous aussi.

Laisser un commentaire

Copyright 2019 © Catherine Bergeon - Bienne
%d blogueurs aiment cette page :