Croise les doigts

Quelle drôle d’expression…

Avec le mouvement qui va avec.

Pour nous porter chance, on croise les doigts, on touche du bois, on ditm….

Mais on est pas superstitieux, hein ?

Ni raciste d’ailleurs.

J’ai été , par hasard sur le site d’infrarouge et , très choquée par les réflexions qui défilaient  pendant l’émission sur le grand déboulonnage.

Un exemple, juste après qu’une jeune femme  expliquait sa peur de traverser la place Pury dominée par une statue d’esclavagiste.. une  personne écrivait : je ne savais pas que j’étais en danger quand je traverse la place -Pury…

Je doute fortement que cette personne aie une couleur de peau autre que rosâtre tirant sur le blanc.

Comme moi d’ailleurs. Sauf que je suis plutôt beige,

Comment peut-on se rendre compte de ce que c’est d’avoir une autre couleur de peau que la sienne et de subir le racisme ?

Quand j’étais en Afrique, ça m’est arrivé à certain moment, de me sentir jugée à cause de ma couleur.

Ca fait bizarre, on n’est pas habitué.

Mais bon, rien de comparable avec ce qui secoue le monde aujourd’hui.

Alors, bien sûr qu’il faut revisiter l’histoire, corriger les erreurs du passé.

Etre juste.

L’esclavagisme, la traite des êtres humains, l’exclusion , le rejet, ben sûr que c’est intolérable à notre époque. En fait, c’est intolérable tout court.

Mais voilà, si je dois prendre position , alors, voilà la mienne.

Les esclavagistes ne méritent pas de statue.

Est-ce que je vais retirer mon poster d’Autant en emporte le vent de mon mur ?

Alors que je l’ai mis à cause de ces belles couleurs ?

Faut pas exagérer quand même.

Et puis, c’est le premier film ou l’Oscar du meilleur second rôle à été attribué à une actrice noire, Hattie Mac Daniel.

Dans la série Hollywood, que j’ai adoré, elle est représentée, et on explique bien comme ce n’était déjà pas facile à cette époque, que l’on soit actrice ou scénariste d’ailleurs.

C’est injuste , profondément injuste. de juger quelqu’un sur sa couleur de peau.

Ca n’a aucun sens.

On n’est pas meilleur ni pire.

la bonté, comme la connerie d’ailleurs a toute s les couleurs.

Je n’aime pas davantage mes copines parce qu’elle s sont bleu foncé ou bleu clair….

Mais oui je sais, mes copines ne sont pas bleues, mais c’est une image.

A cause du comportement de certains, c’est toute un groupe qui est touché.

 

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire