Comblée

C’est la fin de l’année et je me sens totalement heureuse et comblée par la vie.

J’ai souvent eu le sentiment que je ne trouverais pas le grand amour, et,

honnêtement, vu les perturbations qui l’accompagne, en ce qui me concerne :

je m’en passerai

Si c’est le prix à payer pour que je puisse continuer d’avancer, en gardant mon équilibre, alors je l’accepte.

Mon équilibre, c’est ma famille en tout premier.

Mes amis et mes animaux.

Si ils vont bien, alors je vais bien aussi.

Ma santé.

Très important ma santé.

Chez moi, ça passe par ce que je bois.

Et ce que je mange.

Au printemps, je referai une cure d’aubier, associée avec des jeunes pousses d’orties.

Le reste du temps, je me suis mise à l’eau de coco.

C’est drôle, parce que je n’aimais pas trop ça, à la base.

Ma boisson c’était surtout le schorle.

Jus de pommes associé à de l’eau minérale.

Mais j’écoute mon corps , et  il me dit qu’il lui faut quelque chose d’autre, moins acide.

Tout en me faisant du bien.

Dans l’eau de coco on trouve tout ce qui peut intéresser une femme de mon âge.

Ca nettoie et ça apporte .

Juste comme ça, c’est excellent contre la cellulite….

Nous les femmes, on déteste la cellulite.

Ca sonne comme une maladie .

Un sale truc qui s’attaque à nos cuisses et les rends moches.

Un truc qu’on rêve d’aspirer, pour que ça disparaisse à tout jamais.

Avec le temps.. on l’accepte plus ou moins.

Ca devient tellement futile comme préoccupation.

Mais quand même, on est toujours contente si on en a moins.

J’en parle, parce que, je sais aussi fou que ça puisse paraître, que dans mes lectrices, il y a des ados aussi.

Ben, quand j’avais vôtre âge, les filles, je rêvais, mais pas qu’un peu : je rêvais de tout mon coeur, qu’à mon réveil, elle aie miraculeusement disparu.

Avec mes boutons, mes bourelets ventraux, ma timidité maladive et tout mes autres complexes.

Mes difficultés à prononcer les « S »… au point de chercher des mots qui n’en contiennent pas.

Bon jour.. au lieu de sssalut.

Tu va bien ? au lieu de ççça va ?

Miraculeusement…

du jour au lendemain, rien ne s’est produit.

C’est parti petit à petit, mais surtout, ça a perdu de son importance.

Par contre, je rêvais aussi, de toutes mes forces, qu’il m’arrive quelque chose.

Des aventures. des rencontres qui m’améneraient au 4 coin du monde et enrichirait ma vie d’expériences inédites.

Ben ça, je l’ai eu.

Ca a  commencé un jour, et ça ne s’est jamais arrêté.

Alo

rs il y a les bonnes et les mauvaises aventures.

Avec les mauvaises, on a tendances à se replier.

C’est dommage parce que,

j’ai encore pu le constater ces derniers jours,

les relations humaines sont la base de tout.

Je ne me lasserai jamais d’observer les gens, les analyser pour comprendre comment on fonctionne, nous les humains.

Apprendre,

comprendre,

et ensuite oublier tout

pour avoir simplement confiance  .

En parlant de confiance, c’est clair qu’aucun être humain  n’est totalement digne de confiance.

Mais ce n’est pas de ce genre de confiance..

Je parle de la confiance  en ce qu’il y a de plus grand.

De ce qui nous dépasse, qui reste mystérieux et qu’on ne comprends pas.

Si on est capable d’avoir confiance en quelque chose qu’on ne sait même pas nommer, ni voir,

alors, on pourra à la fois donner un sens à nos vies, et évoluer..

C’est tout ce que je veux.

eXCUSEZ-MOI POUR LES FAUTES.

jE SUIS ENCORE EN TRAIN DE DE RéCUPéRER.

dONC JE NE ME RELIRAI PAS ET JE CORRIGERAI LES FAUTES UN AUTRE JOUR.

J’aimerais encore dire un truc.

Je ne crois pas être quelqu’un de formidable.

Par contre, les gens que je rencontre le sont et je parle d’eux.

Voilà ce qui est formidable.

Qu’écrire me soit si facile.

C’est un cadeau que j’ai reçu du ciel.

J’en suis hyper reconnaissante.

On a tous reçu des cadeaux, comme ça.

C’est important de ne pas les gaspiller.

En  n’en faisant rien.

C’est pour ça que j’écris ce blog.

Pendant le marché de Noêl, j’ai été très surprise d’avoir des visites qui me lisent.

Mais surtout, ce qui m’a étonné, fait chaud su coeur, c’est la gentillesse de ces personnes.

Ca me fait un bien fou !

Ca m’aide tellement.

parce que chez moi, personne ne me lit.

Et plus que ça.

Vivre avec un adulte autiste qui est aussi mon enfant, c’est …

… comment dire ?

Inimaginable.

Je ne me plaint pas, parce qu’heureusement, il y a aussi de bons côtés et il fait des progrès.

Mais là, il ne m’adresse plus la parole depuis deux jours.

J’ignore pourquoi.

Je ne peux rien partager, et je me ramasse sa mauvaise humeur, sans raison.

 

Je dis ça pour celle qui pense que j’ai la belle vie.

J’aime ma vie, je ne la changerais pour rien au monde

Il y a certainement une raison à tout ça.

Ca sert peut-être à me rendre forte.

Mais je dois puiser dans des forces que j’aimerais utiliser pour autre chose.

 

J’ai vu ce mois-ci en particulier, les ailes que me donnait votre énergie positive.

J’aurais beaucoup à dire sur ce sujet.

Je pense à celles qui le connaissent parce qu’ils vivent la même chose.

Et l’incompréhension des autres qui ne voient jamais comment ça peut-être.

Quand tout ce que vous faites n’a aucune valeur.

Quand votre joie dérange.

Quand les reproches pleuvent . et l’agressivité

s’installe, sans raison.

Et que ce n’est que le sommet de l’iceberg.

Mais ça aussi, je l’accepte.

parce que je peux le supporter.

Et que j’ai confiance.

Les choses sont tellement plus faciles quand on les accepte.

Aussi parce  que la vie, dans sa grande imagination ,

a tant d’épreuves bien plus dures à proposer.

Voilà, je vous embrasse, je vous remercie encore de me lire.

Et de me le dire.

Bonus :

Je regarde une conférence qui parle de se libérer du regard des autres…

Ca me fait réfléchir.

Je ne vois pas pourquoi je me libérerais des regards qui font du bien.

Sachant ce que j’ai écrit plus haut.

Par contre, même si la seule personne à qui

ce que je fais devrait faire du bien

devait être moi…

alors, j’écrirais

quand même.

Love you

Cat

 

Laisser un commentaire