Choquée…

Quand la nature s’attaque elle-même.. il faut choisir son camp.

J’adore les castors, je les trouve passionnants.

Mais hier, au bord du lac, j’ai vu les ravages commis sur deux arbres que j’ai photographié des centaines de fois.

Et je suis choquée.

Ils sont dans un si sale état que je suis presque sûre qu’ils devront être abattus.

Les arbres aussi sont vivants.

Ca me rends triste.

Comme si j’avais perdu deux amis.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire