Chats perchés

Comme il serait facile de soulever l’indignation.

Une photo des ronces ajoutés sur le grillage pour blesser mes chats.

Assortie de toute l’histoire.

Mais j’ai réfléchi.

Elle est moche cette photo.

C’est la  photo de la connerie humaine dans toute sa splendeur.

Et mon blog s’appelle encore « Bien à Bienne », à ce que je sache.

Et j’ai pris la résolution de me fixer là-dessus.

Mis à part quelques coup de gueule.

Mais je l’ai déjà fait.

Et je dois vous dire, que découvrir ça, m’a déjà passablement foutu en l’air ma journée.

J’ai essayé de parler avec le type, mais peine perdue.

Autant parler à un mur.

Mais je suis restée calme-

Et ça, c’est déjà une bonne chose.

Et lui, il à fait une grosse erreur : il a menaçé de les empoisonner.

J’ai écrit à la SPA et ma copine Maud aussi.

J’espère qu’ils me répondront.

Je n’ai pas vraiment envie d’aller à la police.

Mais s’il le faut, j’irai.

Voilà, c’est tout ce que je dirai sur le sujet.

Parce que je sais trop bien le mal que ça peut me faire de ressasser.

Comme si je ne m’inquiétais déjà pas assez.

Comme si je n’avais pas d’autres soucis.

comme mon ordi… qui était bien pratique au début.

Mais qui est déjà surchargé et n train de me lâcher.

Comme mon appareil…

Stop !

Alors quoi de neuf et de bien à Bienne ?

J’ai eu le courage de me jeter dans la rivière.

De nager jusqu’au milieu et de remonter le courant.

Toute seule.

Mon ami avait trop froid pour me suivre.

Il a longé le bord pour m’amener mon linge.

 

Je suis fière de moi.

et là , je vais faire ma vaisselle.

Quand on est sur le chemin de la réussite  on veut parfois trop bien faire.

Et on reçoit des tests.

C’est ainsi.

Mais j’ai quand même réussi quelues bonnes photos.

Et celle-ci, qui illustre mon article, est pour me rappeler le sens de mon travail.

Fabriquer des images qui font du bien.

et là, précisément c’est à moi, que ça fait du bien.

S’il y en a d’autres au passage qui apprécient mon travail, c’est tant mieux.

Se réconforter soi-même, quand personne n’est là pour le faire, ce n’est pas si triste.

c montre qu’on a de la force.

Et c’est bien.

A Bienne.

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire