Changer de point de vue

Il y a longtemps que j’en rêvais : avoir un téléobjectif pour mon appareil photo.
Et voilà, très gentiment, un ami m’a prêté le sien.
Il m’a dit, tu verra, ça ne change pas grand chose.Pour moi, ça change tout.
Mais je comprends, ce qu’il veut dire.
Avec un certain matos, on peut compter les poils des chiens à 1 kilomètre…
Ca existe, mais c’est plus cher.
La différence se trouve dans une meilleure extraction des détails.
A condition de bien l’utiliser.
Ce que je dois encore apprendre.
Ca tombe bien , j’aime apprendre.
Ma devise c’est : il n’est jamais trop tard pour bien faire.
A ce propos, j’ai retrouvé ma filleule chérie.
Je n’ai pas eu l’occasion d’être une bonne marraine, quand elle était petite.
J’avais 16 ans ,et déjà bien assez à faire pour m’occuper de moi.
Mais voilà, le temps à passé, et malgré tout, je n’ai jamais cessé de penser à ma jolie filleule, avec son air mystérieux et ses origines lointaines.
voilà que la vie, la remet sur mon chemin et j’en suis bien contente.
Maintenant, c’est une belle jeune femme, on ne croirait jamais qu’elle a déjà 43 ans.
J’étais si heureuse de la retrouver.
Et le bonheur continue, avec ce mot : marraine.
Ca me fait tellement chaud au coeur, quand elle le dit.
Maintenant, je serai là pour elle si elle à besoin, ou juste pour le plaisir de la voir.
Je suis remarrainisée.
C’est ma filleule et désormais personne ne pourra plus rien faire pour changer ça.
Je suis si fière d’elle, de la magnifique jeune femme qu’elle est devenue.
J’ai envie que le monde entier sache que je suis sa marraine, et qu’elle est ma filleule.
Elle s’appelle Brigitte.
Elle est belle, dans tout les sens du terme.
Forte aussi.
plus qu’elle ne le pense.
Et je l’aime de tout mon coeur.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire