Boulot boulot boulot

J’aime travailler.

En fait, même ,j’adore ça.

A condition que ce soit un travail qui me plait.

Bien sûr

De préférence en indépendante.

Parce que je n’aime pas les chefs.

Par contre j’adore collaborer.

Comme on faisait, au Marché de Noêl.

J’adore travailler, c’est dans mes gênes, je tiens ça de mon père.

Qui bossait même en rentrant à la maison, même le dimanche.

J’ai bientôt fait une centaine de pièces.

Colliers, bracelets, chevillères, porte-clefs…

Plus je fais, plus j’ai des idées de nouvelles collections.

J’ai déjà eu quelques commandes.

Pourtant, je ne suis pas sûre de moi au point de croire que ça va marcher.

Etrangement, je garde confiance quand même.

Comme cette petite grenouille, à moins que ce soit un crapaud, qui prends le soleil, et qui ne m’a pas vu arriver.

Parce que tout à du sens, jusqu’ici.

Je réfléchi aux prix.

Si je devais faire payer ça  ce que ça vaut vraiment, en nuit de travail et en matériel, ce serait trop cher.

Mais je n’ai pas envie de brader mon boulot quand même.

Je prends ça au sérieux.

Je vois qu’il y a une sorte d’évolution,

Je veux progresser, faire des merveilles.

Trouver des perles fantastiques, des pendentifs spéciaux.

Créer, des choses simples aussi, mais qui seront comme votre t-shirt préféré…

Vous voyez comment ?

Celui qui nous porte bonheur quand on le mets.

Les choses se mettent en place, les unes après les autres.

Et là, si je ne devais pas me lever dans trois heures pour amener ma petite-fille à l’école, je continuerais encore.,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, Bon je vais me coucher

 

Laisser un commentaire

Copyright 2019 © Catherine Bergeon - Bienne
%d blogueurs aiment cette page :