Bouh!

Dès que je le vois, et qu’il tourne son masque vers moi, j’ai peur.
J’ignore pourquoi.
Peut-être, justement, parce qu’il fait vraiment peur!
Celui qui est derrière, est encore plus effrayant, mais heureusement, il continue son chemin
J’aimerais le photographier, mais il se précipite vers moi avec ses confettis.
Je n’ai pas besoin de me retourner pour savoir que ma petite fille
qui tient la main de son parrain, va avoir encore plus peur.
Alors quand je vois qu’il se dirige vers elle,
une chose étrange et belle se produit.
Ma peur s’envole d’un seul coup.
Il est là, en face de moi, et j’écarte mes bras pour faire
écran de mon corps relativement gracile en comparaison de ce montre poilu.
Je suis très calme et souriante, mais, en même temps, prête à me battre jusqu’à la mort, s’il le faut.

Bien sûr, qu’il ne le faut pas,
c’est Carnaval, avec une bonne ambiance.
Mais se faire chopper par un truc poilu qui vous couvre de conferr
Et là, autre chose qui me frappe, instantanément,
c’est un bon feeling.
Je ressens zéro agressivité.
D’aucune part.
Et le monstre s’en va.
Gentiment.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire