Bienne que j’aime

Bon, c’est mon blog, j’écris ce que je veux.

Mais quand même, je crois que j’ai une sorte de petite mission.

Cet après-midi, je me promenais en ville et je suis tombé, coup sur coup, sur deux attroupements.

Un enterrement de vie de jeune fille et un enterrement de vie de jeune homme.

La première déguisée en poisson Nemo et le second en Super-Mario.

Les deux groupes , tellement joyeux et sympathiques m’ont inspiré ces photos.

Et puis, je me suis dit que ça pouvait être intéressant, que j’en dise un peu plus sur le sujet.

Alors voilà, comment ça se passe, chez nous.

Quelques temps avant le mariage, la demoiselle d’honneur et les amies de la future-mariée, lui prépare une journée dingue-dingue-dingue.

Sur mesure.

Le costume , particulièrement fait l’objet d’une grande reflexion.

Il faut qu’il soie suffisement ridicule pour embarrasser celle qui le portera, tout en restant pratique pour les différentes activités prévues par le groupe.

Généralement la personne visée, ne se doute de rien.

Elle espère…

Les copines mettront souvent le futur-mari dans la confidence, afin qu’elle pense avoir autre chose à faire ce jour là-

C’est tout un scénario.

Elle découvre au fur et à mesure le programme, qui finit généralement par un bon souper.

Mais avant, il lui faudra se promener dans les rues de la ville pour vendre aux passants des bonbons, des biscuits, des petites bouteilles d’alcool … qui lui permettrons de sa faire une petite cagnotte.

Généralement, les gens participent volontiers.

c’est ma partie préférée.

C’est tellement drôle de voir surgir une girafe ou une bonne-soeur, voir une tortue au milieu de la rue, accompagnée par une troupe hilare.

Ca mets de la joie et des couleurs dans la rue.

Les amies de la future épouse se déguisent aussi, et lui préparent toutes sortes d’épreuves en rapport avec sa personnalité ou celles de son bientôt-époux.

Pas ou rarement de strip-teaseur au programme, mais des parties de mini-golf, virées en bâteau etc…

Avec des variantes, suivant la nationalité de l’organisatrice principale.

Recherches d’objets, demandes incongrues à des inconnus…

On peut compter sur l’imagination des biennoises.

Surtout qu’elles savent, qu’elles risquent d’y passer aussi.

C’est une de nos plus jolies tradition.

Un moment de partage sociale et sociable, qui égaie nos rues.

Des instants ensemble, entre amis, et surtout des souvenirs pour toujours.

C’est le genre de traditions qui font notre ville, notre vie.

Je ne me suis jamais vraiment mariée, donc je n’y ai pas eu droit, j’aime d’autant plus constater que non seulement ça ne meurt pas, mais au contraire, ça perdure et il me semble même que les gens se marient de plus en plus.

J’aimerais réaliser des films, je bosse sur un scénario et c’est clair, il y aura une scène en rapport avec cette tradition.

J’apprécie de connaitre des biennois pour qui _ça compte.

Qui jouent le jeux.

Bien sûr, il n’y a pas qu’à Bienne que l’on procède ainsi.

Cependant, il y a quelque chose, un je ne sais quoi , qui nous différencie des autres.

^

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Une réponse sur “Bienne que j’aime”

Laisser un commentaire