Bienne City

Vous savez ce qui a changé ces dernières années ?

Ce qui n’existait pas, ou si peu dans ma jeunesse ?

C’est que maintenant, on s’exprime.

Je me souviens des débuts sur Facebook.. où la simple

« demande d’amitié » me semblaitsi complexe-

Mais on a vite dépassé ça.

Jusqu’à l’excès. il faut le dire.

Mais le point positif, c’est qu’on s’exprime.

ENFIN!

C’est pas trop tôt.

On ose dire , ou plutôt écrire tout haut ce qu’on pensait tout bas.

Et du coup, dans la vraie vie, ça devient moins difficile.

Pour les nouvelles générations, ça va de soi.

Mais nous, nés dans les années 60 a 70..  nous venons d’une époque où la parole des enfants était négligée.

Tais-toi quand les adultes parlent!

La vérité sortaient déjà de nos bouches, mais on ne l’écoutait pas, ou si peu, que l’on a pris l’habitude d’intérioriser-

Et il a fallu des thérapies pour nous aider à faire ressortir nos émotions…

Bonnes ou mauvaises…

Parfois c’est la vie elle-même qui à servi de psy, , en nous faisant souffrir jusqu’au point de non-retour.

Fatalement on a changé.

En bien ou en mal, c’est pas la question.

On s’exprime et c’est tant mieux.

On se rends compte que nos pensées secrêtes ne sont pas si impénétrables, que d’autres partagent les mêmes rêves, les mêmes espoir

Les mêmes idées bizarres.. qui du coup semblent moins bizarres, puisqu’il y a tant d’autres qui ont les mêmes…

Ca rendrais normal n’importe quoi.

Ca banalise.

Ca décompresse.

Ca relativise.

Pourquoi serais-je bizarre, puisqu’il y a des sites entiers dédiés à ma particularité?

Des fan.clubs,  des forums ,des muggs en vente pour 5 dollars, et le papier de toilette assorti.

Et le virtuel passe au réel avec de plus en plus de facilité.

Mais gardons nous de croire que nous savons ce que pensent les autres..

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Une réponse sur “Bienne City”

  1. coucou et oui on parle 🙂 maintenant certains ont une logorrhée …… mais on en vient au fait que pour exister il faut parler…..
    serait on passé d’un excès à l’autre?
    avant c’était : tourne ta langue dans ta bouche avant de parler …..
    maintenant c’est je parle donc je suis
    ça devient bizarre ce besoin de ne plus se déconnecter , d’être greffé à son smart , je regarde tout ça avec beaucoup de recul ;
    beaucoup confondent parole et verbiage ……

Laisser un commentaire