Bien à Bienne aujourd’hui

J’ai de l’espoir.

Pour la première fois depuis longtemps, je veux, je peux vraiment croire que quelque chose a changé dans la ville de l’Avenir.

Avenir… à venir.

Eh bien, je crois qu’on y est, enfin!

Je veux croire que c’est la fin de la justice à deux vitesses.

Que les femmes qui ont étudiés pour obtenir des postes clés, sont désormais en place et jouent leur rôle avec intelligence.

Parce que les hommes ,les vrais, n’ont plus peur de leur donner de la place.

Policières, avocates, procureures.

Elles ne sont pas seulement intelligentes, elles sont belles, féminines.

Avec naturel.

Pas besoin de grands décolletés et d’artifice tapageurs.

Elles ont les griffes soignées, mais parce que ça leur plaît.

Ca donne du travail aux autres qui se donnent de la peine pour mettre de la couleur dans nos vies, et de la créativité dans leurs existences.

Elles se donnent le droit de regarder Secret Story, et d’avoir fait des études universitaires.

Elles aiment leur chat, leur chien,  les promenades au bord du lac et se décarcassent pour que leurs enfants soient heureux.

Heureux, dans un monde qui respecte les femmes.

Les choses changent, bougent, se transforment.

J’ai compris quelque chose d’important.

Quand quelqu’un vous fait du mal, se focaliser sur ses fautes en est une de plus.

Ca lui donne de l’énergie.

Quand quelqu’un vous fait du mal, occupez vous de vous.

En premier.

Et si vous devez vous défendre, alors faite le, mais pas en attaquant.

Renforcez vos positions.

Ce que vous êtes profondément, ce que vous avez de bien.

Chaque petit geste que vous avez fait pour aider, un plus faible, un animal, vous reviendra.

Parce que le monde n’est pas aussi pourri qu’on aimerait nous le faire croire.

Il y a quelque chose d’illogique de dire que le monde va mal, tout en ayant des valeurs soi-même.

Tant qu’il y aura des hommes et des femmes pour aimer. ..

Le Monde est complexe.

Mystérieux.

Nous avons encore tant à apprendre.

Mais on évolue.

On rattrape nos fautes.

C’est possible,

Nos actes ont de la valeur.

Et cette valeur accumulée donne des résultats.

Je crois à la justice des hommes, maintenant qu’elle est aussi occupée par les femmes.

C’est ce qui manquait.

Cruellement.

Mais désormais, elles sont en place.

Leurs parents ont bien fait leur travail.

J’avoue que je n’avais pas l’habitude, donc pas l’occasion de constater ce changement si important.

Mais voilà.

C’est une longue et injuste histoire de plus, que je vous raconterai  un jour.

Seulement, cette fois-ci, contrairement aux autres, les vieilles ficelles qui fonctionnaient encore dans le passé, ont fait leur temps.

En 2017, à l’ère d’internet, il n’est plus possible, si facilement de manipuler les autres.

Nous avons des sites entier consacré aux manipulateurs, comment les repérer, comment s’en dégager.

Et même, comment on à fait pour en arriver  là.

Il suffit de savoir lire.

D’avoir un cerveau qui fonctionne et l’envie d’avancer.

Se remettre en question, c’est aussi admettre que le monde puisse changer.

Que soi-même  on puisse changer, c’est la base.

 

Je change, le monde change et j’adore ça !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire