Belle Bienne

Je rentre chez moi en passant par le parc Elfenau.

J’entre, je m’avance au bord de l’étang pour voir les carpes koi.

Elles viennent toutes seules, quand elles me voient.

Trois énormes poissons aux écailles bien dessinées, au dos bleu pétrole.

Elles glissent , effleurant la surface de l’eau , en douceur, en silence.

Et, comprenant que je ne leur donnerais rien à manger, elles repartent.

Je traverse le parc,

Il manque un arbre.

Il était beau , cet arbre, une sorte de saule, que j’ai photographié des dizaines

de fois.

On voit mieux la maison.

Le parc autour, qui ressemblait à une sorte de jungle, se domestique peu à peu.

Dans leur cage, les bébés paons  picorent quelques graines, se cachent dans des petites maisonnettes en bois, sous le regard de leur papa.

Les petits ont la couleur du bois, en automne, on les distingue à peine, quand ils ne bougent pas.

Plus loin , je vois un splendide coq, de très belles poules.

L’Elfenau est en train de devenir un vrai bijoux.

Je pense aux Gorges du Taubenloch, autres joyaux biennois.

A la vieille ville, au bord du lac…

C’est beau, chez nous

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire