Aujourd’hui…salon de beauté pour chats

Aujourd’hui, je peigne mes chats.
Ma bande de sauvageons des bords de la Thièle ne ressemblent plus à rien.
Ils font carrément de la laine.
Pour ceux qui s’inquiêteraient…
il y en a toujours, armés de bonnes intentions envers le règne animal .
Vous savez ceux qui m’envoient, gentiment, hein.. c’est pas contre moi… les services vétérinaires à 7heures du matin.
Espérant qu’ils trouveront quelque chose et qu’on les embarquera pour un monde meilleurs..
Ben non, mis part leur coupe de cheveux très hasardeuse,
mes chats sont tous castrés, pucés, identifiés , enregistrés officiellement comme m’appartenant, vaccinés,
et en très bonne santé.
J’ai la meilleure des vétérinaires.F. De Brito.
Donc, merci les gens, tout va bien.
Par contre , je demande à la même personne, que je n’ai toujours pas identifié,
si elle veut bien m’aider à tous les brosser.
Ca serait de l’aide, de la vraie !
J’en ai 8.
Y’a du boulot.
Artas la tricoline , le chat docteur qui vient pour vous réconforter.
Sa soeur Caotina la tricoline aussi, qui se contente d’^tre très belle avec son maquillage à l’égyptienne.
Pilou et Nelson , les noirs et blancs frère et soeur.
Très différents de caractère comme tout les chats.
Nelson est collant, dominant.
Pilou est très intelligente et discrète.
Pim la tricoline , douce et tranqille.
Ses enfants que j’ai gardé :
Mystère la star avec sa bouille de pub et son frère Primo avec sa jolie voix douce.
Et enfin, la presque toute noire Sweety, qu’on n’apelle jamais comme ça.
Elle est à part, indépendante.
Voilà c’est tout.
Et ça me suffit largement.
Je n’ai jamais voulu avoir autant de chats.
Ce sont les circonstances.
J’ai décidé de les garder.
Et si vous avez bien suivi, ils sont tous castrés.
Donc fini les bébés.
Je devais le dire une fois pour toutes, parce qu’on me demande encore des chatons.
Ca me fait plalsir quand mem parce que ceux qui sont nés chez moi m’envoient encore de leurs nouvelles à travers leurs humains qui les adore.
Aujourd’hui c’est l’anniversaire de Flo, qui m’a bien aidé quand il le fallit.
Entre autres, qui méritent toute ma reconnaissance
Aujourd’hui, je n’ai plus besoin d’aide.
Comme c’est bon de m’en rendre compte.
J’arrive à les nourrir et à les soigner, en touchant du bois.
Parce que rien n’est jamais gagné.
Il faudra que je travaille et travaille encore.
Mais ça tombe bien, j’adore ce que je fais.
Aujourd’hui, après le brossage, j’étudierai la possibilité d’avoir un nouvel outil pour mes bijoux.
Dans quelques jours j’ai un shooting.
Des bijoux à adapter, d’autres à créer pour mes commandes.

Et des amis merveilleux.
C’est mon équilibre.
Alors c’est vrai, je suis très loin d’être parfaite.
Ca me gêne un peu quand on me dit que je suis une bonne personne.
Ensuite, je réfléchi et je me dit que c’est vraiment gentil de le penser et de me dire.
Alors je l’accepte, parce que , oui, ça doit m’arriver de l’être.
Mais pas que.
Comme tout le monde.
A de rares exceptions.
Il y a pleins de cons, c’est vrai, mais les gens vraiment, vraiment méchants sont heureusement plus rares.
On n’a pas le droit de dire aux autres comment ils doivent vivre leur vie.
J’adore cette phrase de mon amie Doris.
C’est assez fou, quand on la connait de penser que certains essaient encore.
Mais ça ,c’est justement parce qu’ils ne la connaissent pas.
Connaître les gens ça aide à les comprendre, n’est-ce pas ?
Ca c’est quelque chose que ma appris ma maman.
Quand j’enviais quelqu’un, elle me disait que je ne connaissais pas sa vie.
On fait tous ce qu’on peut.
Et personne n’a le droit de nous dicter nos priorités.
Les miennes aujourd’hui seront de brosser ma meute de petits bestiaux félins.
Ensuite je tricoterai des pulls .

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire