Au pays des merveilles

C’est le bord du lac en photo après 10 jours sans un click.

C’est le doudou de ma petite fille qu’on retrouve intact dans la nuit après une grande promenade.

C’est la douce chaleur qui se repends ENFIN sur nos peaux  froides de reptiles urbains.

C’est la nuit qui tombe plus tard.

C’est l’orage qui se fait attendre.

C’est la pluie , le beau temps..  tout à la fois.

C’est dire « bonjour » aux gens que vous croisez même si vous ne les connaissez pas.. et être surpris  qu’ils vous répondent.. sans accent suisse-allemand.

Entre parenthèse, je n’ai rien contre, c’est juste une constatation.. on finit par s’habituer au pire.

Le suisse -allemand est , en particulier le bärnertütsch, est certainement la langue la plus moche du monde, sauf quand , c’est Stefan Eschert qui la chante (un magicien ce Stefan).

Ce sont des enfants de toutes les couleurs qui sortent de l’école et entourent Prisca pour la caresser.

 

C’est quand la sud-américaine du passage de la gare ne chante pas…

C’est quand enfin, c’est vendredi.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire