Artiste et, ou Artisan ? jusqu’où peut-on aller trop loin

Prendre parti peut avoir des conséquences fâcheuses.
Vous vous retrouvez catalogué,es parce que votre opinion n’est pas conforme .
Je me suis posé beaucoup de questions et je m’en pose encore.
Aussi je vais essayer de rester le plus descriptive possible,
sur ce qui c’est passé au marché des artisans.
Mais ça sera difficile…
On va commencer comme ça.
Je me considère comme une artiste et comme une artisane.
Quand je fais le marché, je reste une artisane et je laisse l’artiste à la maison.
Quand je présente mes oeuvres photographiques, ou écrites, ou peintes pareillement.
Pour avoir la paix.
C’est un peu lâche, c’est vrai, mais avoir la paix c’est important pour mon équilibre.
Alors, souvent, je garde mes opinions pour moi. Pour ne choquer personne.
J’ai vu ce que ça donne , quand j’ai le malheur d’être à contre-courant.
On m’a accusé d’être ceci ou cela…. soit parce que je me suis mal exprimée, soit parce qu’on m’a mal compris.
Le fait est que si je ne fait pas de politique, c’est pour la même raison : j’aime avoir la paix.
Il y en a d’autre, plus courageux. Je ne sais pas si c’est le bon mot, si je ne devrais pas le remplacer par inconscients… Je vous laisse vous faire votre opinion :
Ils étaient au marché ce samedi.
Deux garçons, dont un dont un que je connais.
Ils se sont associés, pour créer une marque…
Mais voilà… ça commence ici, la marque.
Ils ont choisi une typographie, et une langue qui n’est pas anodine.. par les temps qui courent…
J’avoue que lorsque je l’ai vu, j’ai eu un moment de stupeur… jusqu’à ce que je demande une explication.
Même chose pour le motif des t-shirts, représentant une femme armée d’un pistolet et tirant.. sur son ombre.
La langue.. c’est l’arabe, et l traduction c’est « les guerriers de la lumière »
Quand au motif il est issu de l’oeuvre photographique d’une artiste asiatique, et d’après l’explication, il représente le combat contre soi-même.
Si vous me connaissez un peu, vous pensez bien que tout ça me plait.
Autant j’ai horreur des extrémistes terroristes, autant j’aime les artistes qui détournent les codes afin de provoquer le débat.
C’était le but, certainement, il y a de la provocation là-dedans.
Mais qu’est.ce, l’art, si ce n’est une émotion immédiate ?
Une inscription en arabe devrait-elle fatalement nous rappeler ce que certains ont fait de pire ?

J’ai acheté un de ces t-shirts, parce que c’est de l’art, parce que ça me parle.
Mais d’autres ont beaucoup moins apprécié la démarche de ces deux jeunes.
Parce que , pour ceux, ce n’est pas de l’art, mais de la politique.
J’ai oublié de dire qu’en plus, un petit A cerclé bien centré complète le tableau.
Il n’a pas fallu longtemps avant que la présence de ce stand, et de son contenu dérange.
Ce que je peux tout à fait comprendre, tant qu’on ne va pas chercher l’explication.
Je sais ce qui choque là-dedans.
Je l’ai ressenti aussi :
une inscription en arabe,
une image d’une personne armée qui rappelle une exécution.
Le tout mis l’un sur l’autre.
C’est clairement de la provocation.
Il faut une sacré ouverture d’esprit pour le comprendre et l’accepter.
J’ai beaucoup réfléchi à la question et au final, je suis d’accord que le petit marché traditionnel
n’est peut-être pas l’endroit le plus adapté pour y présenter ces oeuvres là.
Pourtant, ça pourrait lui faire une publicité, attirer de nouvelles personnes.
Et il en aurait bien besoin, ce petit marché.
Faire des impression sur des t-shirts, c’est bien de l’artisanat.
Trouver des motifs et une marque percutante, c’est de l’art.
Mais dans artisanat… il y a art, non ?
Alors, il est toujours plus facile de prendre position quand on est pas impliqué directement.
Pour certain, ce marché, c’est comme leur bébé…
Je vous l’ai dit au début, je me suis posé beaucoup de questions :
qu’en penserait un arabe ? par exemple.
Je sais comme certains souffrent chaque fois que dans le monde leur langue est utilisé pour promouvoir les pires aspects de la terreur.
Là, ce n’est pas le cas, c’est…. juste une impression.
Des impressions, sur du tissu.
A condition de demander l’explication…
Je comprends qu’on ne soit pas prêt à s’ouvrir à de nouvelles formes d’artisanats.
Tout ce que j’espère, c’est qu’avoir son opinion sur la question, ne portera préjudice à personne.
Ce serait extrêmement injuste.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire