Art-Naque

Il y a toujours plusieurs façon de voir les choses.

En art, en particuliers.

On crie au génie où on se pose des questions.

On déteste, on adore.. tout est question de sentiments.

Pour cette raison , je vais m’abstenir de critiquer les choix  artistiques biennois du moment.

J’aime beaucoup l’idée de la photo du kiosque, dans le kiosque, par contre, pour les Journées photographiques.

-Et le labyrinthe en bois devant la gare ? T’en penses quoi ?

Euh…. ben je trouve que pour l’instant, ça ressemble à une sorte de bidonville.

-Je croyais que t’allais pas critiquer ?

Mais je ne critique pas, je constate.

Mes jeunes voisins, à l’étage du bas on construit une pergola avec du bois de récupération.

Elle est belle solide, impeccable dans sa conception et sa réalisation.

L’été on peut s’y coucher , dessus, elle ne bougera pas d’un pouce.

Le taud.. le tas de.. enfin, la construction de la gare semble réalisée vite fait, …

(retiens toi, Catherine, retiens toi ) .

Quand je pense que nous avons certainement les meilleurs graffeurs de Suisse, j’espère qu’on fera appel à eux pour que le tout aie l’air moins m… euh.. semble plus joli.

Quand aux conversations : tout le monde se pose la question :

-Mais qu’est-ce qui coûte si cher ? les palettes ? le contreplaqué ?

Peut-être qu’on va le recouvrir de feuille d’or pour justifier les millions ?

Le sertir de diamants ?

Ca doit être ça.

Après tout, ce n’est pas terminé, on peut encore s’attendre à de bonnes surprises…

Il faudrait toujours s’attendre à de bonnes surprises d’ailleurs..

Ca les ferait venir…

Sûrement.

En attendant, je pose le même regard critique sur mes oeuvres…

Celles qui brillent au mur, gardées par mes chats.

Est-ce que ça va plaire?

J’y passe tellement d’heures, je me donne tant de peine pour rester créative, pour ne pas donner dans la production.

Il y aura certainement aussi des gens qui passeront devant en jetant le même regard indifférent que celui que m’inspire le travail d’autres artistes.

Après tout, on ne peut pas plaire à tout le monde.

Qu’on soit producteur de série télé mondialement regardée

ou petite photographe biennoise qui fait aussi des bijoux, et.. ah oui, un blog aussi.

Mon cerveau ralentit ces derniers jours.

Entre la crève qui ne me lâche pas ,et la fatigue que j’essaie de gérer.

Mais une constatation dans tout ça me fait chaud au coeur :

dans ce monde en général et dans mon entourage en particuliers, il y a des gens extrêmement gentils.

Bons et généreux.

Qui savent tendre la main, qui savent offrir une parole de réconfort au bon moment, qui se soucient des autres parfois plus que d’eux-mêmes.

Qui accourent pour vous aider quand votre charge est trop lourde.

Qui comprennent ce que vous traversez.

J’aimerais que notre Confédération aussi, y arrive.

Qu’elle tire enfin les leçons de ses erreurs passées…

Qu’on avance au lieu de reculer.

Qu’on sache faire mieux la part des choses.

Qu’on revise des lois inutiles .

J’ai de l’espoir.

J’ai confiance.

On y arrivera.

Vous savez pourquoi ?

parce que les gens n’ont plus peur d’être gentils.

Parce qu’on a appris à communiquer ces dernières années.

A se dire les choses.

Et bien sûr, il y a encore du travail, mais on devient plus tolérant.

Plus ouverts sur la nouveauté,

sur la différence.

Et c’est tant mieux.

Les cons ? bien sûr qu’il en reste…

On en sera tous un ou une , à un moment où un autre,

l’humanité est ainsi faite :

imparfaite.

Ca ne peut être que comme ça.

C’est la condition de l’évolution même.

Les gentils gagnent à la fin,

les méchants s’auto-détruisent,

c’est juste une question de patience.

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :