Agatha Christie du soir

Il suffit d’un petit commentaire sur Facebook ( merci Nathalie ) et me voilà toute motivée.

Je sais bien qu’il y en a qui me lisent, mais avoir un retour.. ben, ça fait plalsir.

Tiens, par exemple, la photo, là.

On pourrait croire que je l’ai mis pour me montrer.

Pas du tout !

C’est bien pour montrer quelque chose, mais plus l’emballage que le contenant.en l’occurrence cette jolie robe que mon amie Isabelle m’a offert.

Une robe pleine de couleurs, avec des motifs originaux.

Un peu large, donc très confortable.

Je l’adore.

Isabelle et la robe.

J’ai remarqué que chacune de mes robe fait un effet différent.

Celle-ci,  l’Agatha Christie cool.

Avec son petit côté ethnico-joyeux.

Du coup, les gens sont cools aussi.

Ce qui est plutôt agréable.

Je suis cool, mais pas *facilement abordable*.

Je sens que mes couleurs, mon chapeau aussi, dégagent une certaine énergie qui me préserve.

La couleur fait beaucoup dans l’effet qu’on fait sur les autres.

Le vert pétant, je ne sais pas ce que ça dit, mais je me sens protégée.

en plus j’ai surpris des jolis regards posés sur moi, le long du chemin.

Qui disaient , tiens ,  voilà quelqu’un qui a une belle robe.

Avec le sourire qu’on fait quand on voit quelque chose de joli.

Qui décore la vie.

voilà l’effet qu’elle fait cette robe.

Alors je la porte  avec joie,

parce que ça me plait de décorer la vie.

C’est ce que je fais, avec mes bijoux aussi, je décore la vie.

Alors quand je vois mes copines les porter, c’est le bonheur.

Les femmes qui se mettent de jolies robes, et des bijoux, qui prennent soin de leur apparence, plus que moi qui ai un gros côté garçon manqué, le font pour elles et aussi pour les autres.

Ca fait du bien de voir les gens , les hommes aussi bien sûr avec de jolies tenues.

Et ce n’est pas une question d’argent.

Puisque mes robettes, on me les donne ou alors, je les trouve au soldes, au marché aux puces pour quelques francs.

Mais je dois dire un truc important, pour ça, c’est vrai, il faut avoir le moral.

Et c’est aussi plus facile en été, quand on s’habille d’un rien.

Ca semble superficiel, quand on trime pour s’occuper toute seule de ses enfants par exemple.Pourtant, qu’est-ce qu’elle fait cette femme là quand elle va mieux ?

Elle prends soin d’elle.

On devrait pouvoir prendre soin de soi tout le temps.

On devrait..

Alors, merci les copines qui m’ont filé des robes , merci la copine qui me fait ma pédicure en échange de bijoux.

J’ai pas eu un début d’année facile.

Je ne relis jamais mes anciens post, mais je sais qu’il m’est arrivé de dire des choses très difficiles.

Choquantes peut-être, du style que j’allais me foutre sous un train.

Alors, pardon, et surtout, je le sais maintenant, je ne ferai jamais un truc aussi horrible.

Je sais qu’il faut beaucoup d^énergie pour remonter.

Et ça commence par admettre qu’on va mal.

Chaque fois que je revais mieux, je me demande ou, comment, j’ai trouvé la force de me battre.

Quand j’y réfléchi, je me dis qu’il suffit parfois d’une personne , d’un geste, mais qu’il faut aussi y mettre du sien.

Et quand je dis, il suffit, c’est tout-de même qu’avoir dans ses relations quelqu’un d’aussi exceptionnel que ma copine Maud, par exemple, n’est pas donné à tout le monde.

Bon revenons à l’Agatha Christie du soir. J’aimerais bien parler de cette période difficile que j’ai ru, de mes réactions et de celles des gens.

C’était très instructif. mais je vais garder ça pour une autre fois.

Donc l’Agatha Christie aime se faire des petits plaisirs.

A commencer par son Orangina, mais, manque de bol, à cause des fêtes, il y a  eu des retards de livraison, et plus de petites bouteilles rondes.

Saviez vous qu’en vérité l’Orangina a trois composition différentes ?

Une pour le verre, une pour le plastique et une pour l’alu.

Je me suis rabattue sur le plastique.

La plupart des gens, curieusement, en tout cas ceux que je connais, n’aiment pas se faire à manger quand ils sont seul.

Chez moi, c’est tout l’inverse : je préfère me faire à manger rien que pour moi.

Autre particularité, si j’adore quelque chose, je peux m’en faire presque tout les jours jusqu’à saturation.

Là c’est la salade de crevette maison.

Un mélange de ma composition avec  7 éléments :

Des crevettes grillées, avec les bonnes épices mexicaines de Jasmine,

de la salade, mais de préférence de la roquette à 95 ct la barquette.

Des ananas grillés aussi avec du sucre caramélisé par dessus, et de la sauce cocktail.

Et l’ingrédient secret, celui qui fait toute la différence : de la noix de coco râpée.

Et voilà. Le tout bien mélangé.

C’est un pur délice.

Avec  un Orangina bien  frais, un bon livre, ou une série.

Voilà mon bonheur.

Dernière particularité, je ne prends qu’un repas par jour, le soir tard.

Toute la journée, je me fais des tartines de pain complet, grillé, avec

du tarama, ou alors, du lemoncurd sur du beurre de cacahuète.

Et une fois par semaine, un bon rumsteak que je partage avec ma petite fille.

Et des fruits, toujours des fruits, grenade , raisinets, abricots, prune, ou mélange des deux.

En salade en tarte, ou nature, les fruits c’est la vie.

Je vais prendre des forces et attaquer le nettoyage de ma terrasse et de mon appartement, histoire de bien continuer ma semaine.

En suite, je me remettrai à la retouche de mes photos, et à mes créations de bijoux.

J’ai besoin de me reposer aussi.Important le repos.

Pour alimenter l’inspiration.

Le bonheur commence par soi, et ensuite, on le passe à ceux qui en veulent.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire