4h4

Je suis si bien la nuit.

Je me pose des questions… en ce moment, je suis totalement fascinée par Freddie Mercury…

Comment un jeune indien  nommé Farouk est devenu le plus charismatique et adulé des chanteurs du monde ?

A la base, il était  pas très beau, en plus.

Mais il avait ce regard,  maquillé qui faisait ressortir la douceur de ses yeux.

Toutes les apparences, les costumes fous, cette façon de se créer lui-même…

en plus d’un talent  de génie pour la musique.

Toute son oeuvre, si complexe a une logique qui me touche.

En trois chansons.

Celle de l’amour entier  mais toujours douloureux , Love of my Life.

Celle de la vie qui continue, quoi qu’il se passe  : Show must go one.

Et celle de la motivation : We are the Champions.

Il y a quelque chose de si simple, de presque enfantin là-dedans.

Dans le sens de la pureté.

De éa sincérité absolue des sentiments.

Ca me touche..

Ensuite, je vais sur internet pour en savoir plus,

et je trouve d’autres images fascinantes, celle qui me plait le plus est dans sa video de I’m giong slightly mad.

D’ailleurs, dans toute la video, il est très différent .

Tout est différent, sa façon de chanter, ses postures, tout ce que la maladie  pouvait changer en lui, surement, ç’est ça qui m’impressionne.

Je me sens triste qu’il soit mort…

Et tout le monde à sa petite version, son « Freddie Personnel »..

Le mien aime la vie, et sourit malgré les souffrances…

Et les chats… comme moi.

Je me suis endormie avant, j’ai fait un drôle de rêve..

Il y avait des souris dans mon  grenier.. mes souris.

Dans une cage, et je devais les nourrir…

mais quelque chose m’en empêchais.

Quand je me suis réveillée, j’étais contente que ce n’étais qu’un rêve.

Ca semblait tellement réel.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire